Ammonites et aliae spirae II - Aspidoceras caletanum

Aspidoceras caletanum (Oppel 1863)

Étage

Kimméridgien (-146 à -141 millions d'années) supérieur

Localité

Charente-Maritime - France
Charente-Maritime

Dimensions

Diamètre = 13,2 cm (5.20")
Epaisseur à l’ouverture = 5,5 cm (2.17")

Commentaire

Ammonite de sous-zone dans le "biome franco-germanique". Zone à eudoxus.

Classification

Genre :

Aspidoceras Zittel 1868

Kimméridgien supérieur.
Aspidoceratinae petits à grands, en général massifs, à section ovale comprimée à déprimée. Au moins à certains stades, ils développent deux rangées de tubercules de taille moyenne à grande, dont la position relative varie sur le flanc. Chez certaines espèces, de vraies côtes peuvent apparaître, toujours associées à la rangée externe de tubercules. [d’après Checa 1984]

Sous-famille :

Aspidoceratinae Zittel 1895

Oxfordien supérieur à Berriasien.
Formes recouvrant diverses morphologies allant d’évolutes quadratiques à involutes à tours arrondis, uni- ou bituberculées, lisses ou costulées. Aptychus bivalve à surface externe ponctuée, non costulée. Le caractère monophylétique de la sous-famille reste discuté. [d’après Énay & Howarth 2019]

Famille :

Aspidoceratidae Zittel 1895

Callovien supérieur à Berriasien.
Une ou deux rangées de tubercules noduleux à épineux se développent sur la spire. Les sutures sont peu découpées, souvent simplifiées. Le dimorphisme sexuel, prononcé chez les Peltoceratinae et Euaspidoceratinae de part la taille et l’ornementation, paraît en revanche peu accusé chez les Aspidoceratinae, chez qui les macroconques et microconques ne possèdent même pas de péristome différencié. [d’après Hantzpergue 1987]

Super-famille :

Aspidoceratoidea Zittel 1895

Callovien supérieur à Berriasien (zone à Jacobi).
Super-famille issue des Perisphinctoidea se distinguant par certains caractères particuliers.
Les principaux traits caractéristiques sont : aptychus de type laevaptychus, coquilles robustes à taux d’accroissement élevé en section, ornementaton proéminente de tubercules, épines et lignes de croissance parallèles à une forte costulation, abscence de constrictions, loge d’habitation courte à très courte, dimorphisme sexuel caractérisé par des microconques miniatures, des macroconques de petite taille cotoyant de plus grands et un changement de sexe se produisant lors de l’ontogénèse dans de nombreux cas (exemple in Frau & Boursicot 2021). [Parent & al. 2020]

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2020. Miramand, P., Dépré, É. & Hantzpergue, P.
Dans les pas d’Alcide d’Orbigny : à la recherche des ammonites du Jurassique supérieur de Charente-Maritime
in Fossiles, revue française de paléontologie - No 42 - Editions du Piat
p 19, fig 15A, B (=Aspidoceras caletanum (OPPEL, 1863))

1997. Cariou, E., Hantzpergue, P. & al.
Biostratigraphie du jurassique ouest-européen et méditerranéen
ELF Exploitation Production
p 94, pl 23

1994. Fischer, J.-C. (coord.) & al.
Révision critique de la paléontologie française d’Alcide d’Orbigny - Volume I - Céphalopodes jurassiques
Masson
p 178, pl 81-82

1989. Dommergues, J.-L., Cariou, E., Contini, D., Hantzpergue, P., Marchand, D., Meister, C. & Thierry, J.
Homéomorphies et canalisations évolutives : Le rôle de l’ontogenèse. Quelques exemples pris chez les Ammonites du Jurassique
in Géobios - No 22, fasc. 1 - Editions scientifiques et médicales Elsevier SAS
p 39-43, pl 12-13 - lien

1987. Hantzpergue, P.
Les ammonites kimméridgiennes du haut-fond d’Europe occidentale (Perisphinctidae, Aulacostephanidae, Aspidoceratidae) - Thèse de Doctorat ès Sciences Naturelles
Université de Poitiers
p 423, pl 43

1985. Checa, A.
Los Aspidoceratiformes en Europa (Ammonitina, fam. Aspidoceratidae: subfamilias Aspidoceratinae y Physodoceratinae) - Tesis Doctoral
Universidad de Granada
p 94, pl 15, fig 2 (=Aspidoceras caletanum (OPPEL)) - lien

1978. Gabilly, J. & al.
Guide géologique "Poitou, Vendée, Charentes"
in Guides Géologiques Régionaux - Masson & Cie, éditeurs
pl III, fig 4 (=Aspidoceras caletanum)

1973. Contini, D. & Hantzpergue, P.
Le Kimméridgien de la région de Montbéliard
in Annales Scientifiques de l’Université de Besançon - 3e série, fasc. 18 - Université de Besançon
p 162, pl I, fig g, pl IV, fig 1 (=Aspidoceras caletanum (OPPEL) 1863)

1932. Durand, A.
L’étage Kimméridgien dans les départements de la Meuse et de la Haute-Marne
in Bulletin de la Société Géologique de France - 5ème série, tome 2 - Société Géologique de France
p 318 (=Aspidoceras caletanum OPPEL) - lien

Voir toute la bibliographie...

Voisinage

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Contenu révisé le 11 mai 2024 - Fiche générée le 11 mai 2024 - 1ère publication le 21 janvier 2001